La pibole

de Pouzauges


Reconstitution d’une muse médiévale en os


Articles parus dans les cahiers 10 et 11 du Répertoire Musical Joué en Vendée, 2016 édité par Ethnodoc.


A partir d'une peinture murale datée 1220, l’étude de Denis Le Vraux propose la reconstitution d’un instrument en os, à anche simple et pavillon de corne comme on en trouve dans toute l’Europe et l’Afrique du Nord.

Pour contacter l’auteur  ellebore.musique@orange.fr

La muse de Pouzauges proposée en 2004. Le corps était en bois percé de 6 trous de jeu. Devant le peu d’information dont nous disposons, cette interprétation est tout autant pertinente que celle que nous proposons aujourd’hui. On voit que le travail mené au début des années 2000 par Christian Brassy, Lionel Dieu et P.A. Cabiran au sein de l’APEMUTAM sur la redécouverte des muses a tracé la voie aux recherches actuelles nourries de travaux archéologiques récents.

Cliché : Solenne Paul - Conservation du patrimoine de l'Isère

L'Annonce à Joachim dans l'église du Vieux-Pouzauges. Les bergers musiciens, que l'on reconnaît à leur chaperon à capuche, jouent de la pibole et du frestel. Clichés Yvonnick Jolly.

4 instruments proches parents de la muse de Pouzauges. De gauche à Droite : deux magrounas (Tunisie sur et Maroc), une jaleïka russe et une muse reconstituée par P.A. Cabiran d'après un vestige du site de Falster (Danemark), XIe siècle. On remarque que tous ces instruments ont 5 trous de jeu, une anche simple et un pavillon de corne. Cliché : Christian Brassy, APEMUTAM.

Bibliographie :


Lionel Dieu et P.A. Cabiran avec la collaboration de Christian Brassy, Avant et après les muses de Charavines, Hypothèses sur l'évolution des instruments à anches simples, Rapport triennal des fouilles de Charavines, Octobre 2004. http://articles.musiques-medievales.eu/cabdieucornemus.pdf


Denis Le Vraux, La muse en os du château de Mayenne, Histoire et Images Médiévales N°40 pp. 14-15, 2011. Vidéo et téléchargement de l’article sur www.ellebore.org/dossiers


Auguste Pinguet, Les Chansons et pastourelles, de Thibaut de Blaison, trouvère angevin, publiées avec introduction, traduction et la reproduction phototypique des manuscrits de la Bibliothèque nationale, Éditions Société des Amis du livre angevin, Angers, 1930.

   Vidéo de la fabrication
 

L’essai de reconstitution d’une muse en os d’après Pouzauges -2016-

Détail du sonneur de pibole. Le pavillon de corne est bien mis en évidence, 5 trous de jeu sont apparents.